Ne me demandez surtout pas pourquoi, depuis toute petite j’ai toujours dit « à mes 30 ans je serai au top »

 

Voici le tableau à l’aube de mes 30 ans, vie privée : en pleine rupture d’un amour plus maternel que total. Vie professionnelle : Je passe ma vie au travail (hors de la maison, de 6h50 à 22h. Merci les transports parisiens) et je ne suis pas épanouie, job alimentaire comme on dit. Vie sociale : un peu en déclin avec ces horaires de folie je n’ai pas beaucoup de temps, mais je profite de chaque instant ! Eh oui, tout n’allait pas mal, non plus, hein. 😉

enfant-reve-realite

Et un jour … Tout a basculé !

Et pourtant c’est à ce moment-là que tout a basculé ! J’ai rencontré l’Homme, vous savez celui qui vous donne des ailes, mais n’attache pas de chaînes à vos pieds ! Bon, il habite à plus de 300 km (merci le job alimentaire d’avoir des antennes un peu partout !), mais je profite de cet amour !

 

Je me revois le jour de mes 30ans avoir réuni toutes les personnes chères à mon cœur et me dire je ne suis pas au top comme je l’ai toujours dit, un peu triste de ce constat. Et en même temps, entendre une petite voix me dire : si toutes les graines ont été plantées et elles ont quasi toutes sorties la tête hors de la Terre nourricière, patience … Mes 30 ans vont durer 365 jours, ma belle …

enfant-reve-realite

Changement de décor pour un changement de vie

Et bim, quelques semaines plus tard j’apprends que je suis enceinte, on décide de garder ce trésor de la vie, je déménage, je quitte tout jusqu’à … ce job alimentaire ! Et si je volais de mes propres ailes avec ce bébé magique ?

 

Et me voilà dans une nouvelle région avec un ventre tout rond et une chaleur atroce ! Passée l’excitation du départ, du nouveau, du rêve qui se réalise … Je tremble … Oui, je tremble de peur pour le « après » ? Impossible de le voir, de l’apercevoir et même d’en prévoir quelques gouttes … Je ne vois rien … je n’avais pas prévu de devenir mère si vite, je ne suis pas prête, mais ça bouge à l’intérieur « toc-toc-toc maman, j’arrive … »

 

Je ne vois que de nouveaux visages … rien de familier … l’hôpital … J’aimerais accoucher dans l’eau ou bien dans une maison cocooning, sans toute la surmédicalisation de la grossesse qui m’agace … mais la peur me fait taire et me dit de faire « comme tout le monde » … je me tais et j’avance de rendez-vous en rendez-vous … heureusement sur le chemin il y a des têtes sympas, des cœurs ouverts et des mots qui apaisent !

 

En parlant de mots qui apaisent les maux … je suis formée depuis plusieurs années à l’hypnose … « tiens … si j’en faisais mon métier après bébé ? »…

enfant-reve-realite

Retrouver de l’apaisement grâce à l’hypnose

Formée depuis 2016, pour satisfaire ma curiosité sur l’incroyable pouvoir du cerveau, j’ai petit à petit accompagné les autres. Je me suis aussi formée à l’énergétique et au Do In. Un rêve s’est petit à petit étoffé en moi : un lieu, lumineux, accueillant et plein de douceur qui serait rempli de personnes lumineuses au désir d’aider l’Autre à l’aide de multitude d’outils.

 

Un lieu où chacun pourrait venir et découvrir les personnes pour ensuite en suivre une ou plusieurs. Mais toujours accompagné d’une personne avec qui ça a fait tilt. Je ferais partie de ce lieu avec mes outils et mes expériences afin d’accompagner qui le souhaite vers un équilibre perdu ou pas encore trouvé … À ce moment-là, ce n’était qu’un rêve, je n’avais pas encore osé même en dire un mot à qui que ce soit …

 

En parlant de maux apaisés par des mots, si j’en profitais pour m’aider dans ce trou noir que m’évoque l’arrivée de bébé ? Et me voilà dans l’aventure HypnoNatal avec la personne qui m’a formée à l’hypnose (et l’HypnoNatal depuis) ! Il est proposé 4 séances de suivi à partir du 4e mois, mais je m’y suis prise tard, donc je n’en ai eu qu’une seule.

 

À savoir, les 4 séances ne sont pas obligatoires … La séance que j’ai reçue a été créée et enregistrée pour moi pour une écoute quotidienne jusqu’à l’arrivée de bébé ! Pourquoi ? Pour que chaque cellule de mon corps reçoive les informations de la séance et m’aide à être apaisée, préparée, en accord avec mes forces pour donner la vie, comme des milliers et des milliers de femmes avant moi d’ailleurs. 😉

enfant-reve-realite

Laisser son mental de côté pour accueillir la Vie !

Un soir, les toc-toc-toc de bébé sont plus pressants … il est temps de partir à l’hôpital … je le sens, je le sais c’est maintenant que tout se joue !

Patin de merle (eh oui, on ne dit plus de gros mots maintenant), je vais devenir maman !! Rien que de l’écrire j’en ai encore toute l’excitation qui remonte !

 

On a choisi le moment, la semaine de pic des naissances à l’hôpital, ils sont surmenés et la sage-femme (Gui. désolée, mais je n’ai pas du tout accroché avec tes mots durs et regards froids) voulait me renvoyer chez moi … Mais je vous dis que c’est pour maintenant ?! Et là … la petite fille que j’étais et qui avait peur de déranger s’est immiscée dans la danse et a bloqué tout son corps … le col ne voulait plus s’ouvrir … Les heures passent et ça progresse dou-ce-ment … et ça fait mal … mais je respire et je profite des pauses pour reprendre mes forces !

 

Tout va lentement jusqu’au moment où l’Homme (oui oui, toujours celui qui n’enchaîne pas, mais épaule !) décide de me passer de la musique … ma musique … (la musique que j’aimais aussi écouter, enceinte et avant d’écouter ma séance d’hypnose) Whaouuuu c’est fou … on me pose la péridurale (au bout de 10 demandes je n’avais plus la force de dire heu non j’aimerais continuer sans … j’ai fait comme tout le monde j’ai dit oui) … en 4 poussées je suis devenue maman et lui papa …

 

Au moment où j’ai senti que le col était ouvert et que quelqu’un essayait de se frayer un chemin, tout s’est mis en place ! (là, un énorme merci pour ce cœur sur patte de sage-femme qui était là, Lau. Tu es un amour d’amour) La peur a disparu, l’angoisse de l’après-disparue également. Je sais ce que j’ai à faire, mon corps sait ce qu’il a à faire ! Et j’ai demandé à mon mental de nous fiche la paix (toujours plus de gros mots, pourtant j’en avais plusieurs en stock je vous assure …) Et le corps a su faire : les souvenirs sont là, c’est surtout les émotions qui ressortent plus que les sensations.

 

Mon corps a littéralement pris les commandes et j’ai su comment me placer pour être au mieux pour nous deux et j’ai poussé …  Non, ce n’est pas comme une constipation (on m’avait dit ça), mais ce n’est pas vrai ! C’est au-delà et ça n’est pas définissable, ce que je peux dire à coup sûr : le corps… lui sait !

 

Laissez faire votre corps, apprenez à mettre en veille ce mental trop dirigé par le « comme tout le monde » ou le « tu devrais faire comme si, comme ça » …

enfant-reve-realite

Faites-vous confiance et faites confiance à votre corps !

Le corps d’une femme sait faire, nous ne sommes pas les premières à accoucher, depuis que l’Homme est Homme des bébés naissent …

 

Je ne dis pas que tous les grossesses et accouchements sont faciles, je dis que de renouer les liens avec son corps est nécessaire pour se laisser guider, pour moi ! Nous avons bien réussi à nous lever et à faire nos premiers tout seuls, non ! Et comment ? En laissant notre corps faire ! Sûrement encouragé par les mots de nos parents ! Et pas avec des « tu n’y arriveras jamais, c’est impossible, n’essaie pas c’est foutu d’avance »

 

En résumé d’une phrase : la maternité pour moi c’est renouer avec ses capacités souvent enfouies en nous par une société dirigiste et un apprentissage de l’extérieur. Alors que beaucoup, pour ne pas dire tout, est déjà là en nous et n’attend plus qu’à briller pour vivre la plus merveilleuse des aventures et la plus belle des rencontres, le coup de foudre … l’amour indéfectible, inébranlable, l’amour au sens large … la vie …

enfant-reve-realite

Commenter